Au Coeur du Chanvre

Regain d’intérêt pour une culture jadis courante.

Au Coeur du Chanvre

Regain d’intérêt pour une culture jadis courante.

Une seule chose est plus diversifiée que la litanie de produits tirés du chanvre : les personnes qui le cultivent.

Le chanvre fait naître un enthousiasme presque sans borne en agriculture. Il attire les producteurs, guérisseurs, aventuriers, solutionneurs, idéalistes, et autres. La visite des fermes révèle que la motivation des producteurs fascine encore plus que la production elle-même.

Entre autres, des serristes, des tabaculteurs, des ma_aîchers biologiques, des professeurs, des ret _aités du techno, un chirop_aticien, un pilote, un biologiste, un expe_t en relations publiques et un consultant en culture.

Des entités employant des dizaine de personnes et des familles où les enfants t_availlent à côté de leurs g_ands-parents.

Il y avait en outre de ces gens d’expérience et de ces pa_faits novices de l’agriculture.

Chacun était passionné par son t_avail et nourrissait l’espoir d’un bel avenir pour ses effo_ts. Une traculture qu’ils considèrent une solution potentielle à divers problèmes, allant du soulagement des symptômes de la maladie à fournir une option écologiquement responsable, à une demande soudaine pour le papier de toilette, par exemple.

Les fleurs de chanvre ont des trichomes qui produisent et retiennent le CBD et d’autres cannabinoïdes (il en existe au moins 113).

Le bien-être. Pour les producteurs Carina Fisher et John Scaggs de Longmont, au Colorado, la passion est le bien-être pour eux et les animaux.

Utilisant un poulailler rénové et un petit lopin de terre, ils clonent, cultivent et récoltent le chanvre pour produire des supplements et des pommades au CBD. Produisant d’abord en vrac, ils réalisèrent vite les avantages financiers des produits à valeur ajoutée. Leur premier produit fut une teinture pour animaux de compagnie.

« Notre chien, Billy, commençait à prendre de l’âge. La teinture le revigora », dit Carina. Ancienne gymnaste et survivante d’une blessure traumatique au cerveau, elle trouva elle aussi le soulagement en ajoutant une capsule de CBD à leur gamme VitaMia.

« Nous avons vu une différence pour nous-mêmes en termes de maux et de douleurs », dit-elle.

Leur passion est d’offrir un produit de haute qualité pour les utilisateurs en contrôlant chacune des étapes du processus.

« Nous mettons tout notre coeur et notre âme dans cette entreprise et le CBD nous a redonné nos vies », dit John qui a soulagé son anxiété en utilisant le CBD.

« Nous cherchons l’aide et la guérison et non une source de profits rapides », dit-il.

Novice à pro. Encouragés par leur fils de 17 ans, Quinn, qui tra vaillait pour une ferme, Tim et Michelle Brandon, aussi de Longmont, décidèrent de se lancer en 2019 en plantant une petite parcelle. Une ancienne prairie où ils creusèrent simplement des trous pour y mettre 2000 plantes.

« Notre neveu atteint d’épilepsie avait eu beaucoup de succès avec des médicaments à base de THC/CBD », dit Tim, notant qu’une partie de leur motivation est de fournir un produit à ceux qui en ont besoin. « J’aime aussi le fait que nous travaillons dehors avec notre famille. »

Pour Zane et Kristen Kunau de Fort Collins, Colo., le chanvre est devenu l’entreprise familiale. C’est leur sixième saison et cela se voit. Là où d’autres commencent à planter, leur champ va aux hanches et la verdure des plantes est remarquable.

Zane était chef de propagation. Quand la compagnie reçut un compte de 30 000 plantes, il se dit ‘C’est ce que je devrais faire. J’ai les compétences.’

« J’ai cloné, propagé et cultivé chaque plante, dit-il avec fierté. Il maximise le CBD par la gestion et une génétique de haute qualité.

« Je voulais maximiser les revenus par la haute qualité, dit-il. Les gens pensent réaliser 100 000 $ par acre, mais 10 000 $ est probablement beaucoup plus réaliste. C’est pourquoi j’ai gardé deux emplois au départ. »

Ayant fait de grands pas en fertilité et gestion culturale, Zane sert de consultant en culture du chanvre. Mais il passe des heures et des heures avec Kristen et leur fille de 4 ans, Winter, à désherber, cloner et travailler en famille à leur entreprise, Freida Farms.

Relever le défi. À l’autre bout du spectre, un groupe de producteurs inédits de Bitterroot Valley, Montana. Membres de la Bitterroot Hemp Cooperative, les producteurs retraités—ou presque— ont des objectifs différents.

Andrew Burgess, un technicien retraité, fit sa première culture en 2019. Pour lui qui a passé sa vie à solutionner des problèmes, c’est toute une expérience.

« Étant novice en agriculture, j’ai choisi un nouveau type de semences, essayé divers amendements de sol et j’ai observé ce qui se passait », dit-il.

Visuel de nature, il utilisa des drapeaux en couleur pour marquer la santé des plantes individuelles. Ils peut ainsi observer le champ et comme les pixels d’un ordinateur, voir les progrès de sa culture. Son ami et compagnon de coop, Arlin Fratzke, est un pilote retraité et un éleveur de bétail.

« Je voulais ralentir et cultiver, mais pas de foin. Le chanvre est arrivé et j’ai embarqué, mettant mon troupeau en vente et semant 100 acres de chanvre », dit M. Fratzke. Par opposition au CBD, il s’intéresse au marché du grain.

« Je ne fais pas autant l’acre que les producteurs de CBD, mais si je produit 1000 livres de graines par acre à 1$ la livre, c’est mieux que le bétail, dit-il, et cela me demande moins de travail. »

Dan Wolf

Le troisième est Dan Wolf, chiropraticien. D’abord intéressé au chanvre pour les granulés de chauffage, il a depuis abordé le défi scientifique de l’extraction.

La première année, il utilisa une presse à huile à vis froide pour traiter 280 livres de semences. Il essaya aussi l’extraction à la glace carbonique.

« Les fibres externes peuvent servir aux vêtements et les fibres internes comme du bois franc. On peut faire des matériaux de construction et du plastique biodégradable », dit-il.

Fasciné par le tout, il espère pouvoir partager avec les membres de la coop et les autres. « Je peux enseigner à tous comment traiter leurs propres huiles. »

Bâtisseurs. Et il y a les grands innovateurs. Advanced Extraction est une entreprise du Colorado à intégration verticale. Fondée en 2015, elle a une avance en création de génétique stable pour elle-même et pour les producteurs du monde entier. Elle travaille aussi à perfectionner les techniques d’extraction sur grande échelle.

L’huile de CBD extraite est prête à la distillation secondaire à l’installation de recherche de Brighton d’Advanced Extraction.

En 2019, elle a produit 1,3 million de bouchons et extrait des millions de dollars de CBD.

« Il faut une bonne génétique et des plantes et services de qualité, dit Ed Wassom, président, Advanced Extraction. Nous travaillons à établir des relations efficaces à long terme. »

Read more