En Vert et Contre Tous

Prévenir les fleurs d’eau

En Vert et Contre Tous

Prévenir les fleurs d’eau

Tous rêvent aujourd’hui d’une planète plus verte, sauf Heather Raymond qui désire un monde beaucoup moins vert — en parlant des lacs et des rivières de l’Ohio.

Le College of Food, Agricultural, and Environmental Sciences de l’université Ohio State l’a choisie pour diriger son initiative sur la qualité de l’eau. Elle a 20 ans d’expérience sur les politiques et les programmes novateurs de qualité de l’eau. À son poste précédent avec Ohio Environmental Protection Agency, elle était coordinatrice de l’État sur la prolifération des algues et hydrogéologue en chef.

Problèmes d’algues. L’Ohio a fait les manchettes en août 2014 quand 400 000 résidents de Toledo furent privés d’eau après que des fleurs d’eau nocives eurent couvert une partie du lac Érié près des prises d’eau de la ville. « J’étais sur la ligne de front quand la crise d’eau a frappé dit Mme Raymond. Plusieurs sont familiers avec les impacts sur Toledo, mais j’ai aussi travaillé avec plusieurs approvisionnements qui ont été touchés par les algues et qui ont presque connu la situation de Toledo. Nous avons pu trouver des solutions pour aider à éviter la même situation, mais l’impact fut réel sur les économies locales et les ressources d’eau. »

La prolifération d’algues a aussi nui à la récréation, forçant à fermer les plages à cause du risque de toxines des algues. Grand Lake St. Marys est une masse d’eau de l’Ohio qui lutte depuis très longtemps contre ce fléau (que montre la photo ci-contre).

Ce lac avait été construit comme réservoir d’alimentation pour le canal Miami-Erie. Ayant une superficie de 5500 hectares, c’était le plus grand réservoir artificiel au monde à sa construction ; mais il est peu profond, variant de 1,5 à 2 mètres. Entouré de développements urbains et d’une agriculture intensive, tous les ingrédients sont en place pour favoriser la prolifération d’algues.

Place à la précision. L’idée de la Water Quality Initiative de l’État (waterquality.osu.edu) est d’étendre l’impact du collège sur les questions de qualité d’eau comme la prolifération d’algues. Madame Raymond est convaincue qu’une combinaison de technologies de pointe et de pensée créatrice peut solutionner de tells problèmes de qualité d’eau. « C’est intéressant d’être en Ohio à ce moment-ci et de constater la volonté des intervenants de se réunir et de reconnaître que le statu quo ne fonctionnera pas », dit-elle.

Prélever des échantillons de sol et profiter de l’agriculture de précision pour appliquer les nutriants et selon les règles 4R aide les agriculteurs de l’Ohio à protéger les ressources d’eau. Un nouvel outil appelé On-Field Ohio! aide à évaluer la perte de phosphore, aidant les producteurs qui appliquent les nutriants du fumier.

Mais l’innovation fonctionnera. Plus de 140 personnes de l’université travaillent au programme de la qualité de l’eau, sur des sujet allant des algues au ruissellement, de la sécurité de l’eau potable à l’amélioration des systèmes septiques. La mission de Mme Raymond est de transposer les résultats de la recherche en solutions pour la qualité de l’eau.

L’agriculture de précision va jouer un rôle clé, prédit-elle. Le programme 4R Nutrient Stewardship Certification aide déjà à protéger le bassin versant ouest du lac Érié. L’outil On-Field Ohio! aide les agriculteurs à évaluer la perte de phosphore et à identifier des pratiques culturales et 4R alternatives pour réduire la perte et l’érosion.

La qualité de l’eau est une mission professionnelle et personnelle pour elle. « J’ai grandi près du lac Érié, dit-elle. J’ai toujours senti une forte connexion pour ce bassin versant et les avantages qu’il apporte à la région. »

Read more