Le Vent Change

Le chou-fleur devient soudain une superstar.

Le Vent Change

Le chou-fleur devient soudain une superstar.

Le chou-fleur est partout ! C’est le roi des légumes à la mode. Vous voulez une alternative au riz faible en glucides ? Essayez le chou-fleur ! Une version cétogène facile du bon vieux pâté chinois ? Le chou-fleur remplace bien les pommes de terre en purée. Ce légume santé à saveur douce peut être mis en purée, rôti, mis en riz ou transformé en farine pour les muffins, les craquelins, les bretzels ou même la pâte à pizza.

La montée surprenante du chou-fleur est bien accueillie des producteurs comme Marcel Mailhot. Il cultive ce légume et d’autres crucifères depuis 1984 sur sa ferme, Production Maraîchères Mailhot, à Saint-Alexis-de-Montcalm, dans la région de Lanaudière. Lui et ses partenaires de la rive nord étaient bien placés pour profiter de la vague du chou-fleur. Ils fournissent de 4,5 à 6,8 millions de kilos de chou-fleur par année au géant international de l’alimentation, Bonduelle, de Bedford, au Québec.

Le sol et le climat de la région sont propices à la culture des crucifères. M. Mailhot dit qu’il peut ainsi produire ce chou-fleur blanc que recherche son acheteur. Sans mouchetures ni aspect granulaire, il a une texture ferme que la congélation n’endommage pas.

« Nous avons l’espace pour étendre notre production de chou-fleur, dit M. Mailhot. Tout ce qui nous limite pour l’instant est la capacité de l’usine locale. »

La montée du chou-fleur a commencé en 2008, à l’époque où les consommateurs ont créé une demande pour les aliments sans gluten. Mais c’est toutefois la popularité des régimes cétogènes faibles en glucides qui en ont fait une superstar.

Une portion de 100 grammes de riz blanc contient 150 calories, 34 grammes de glucides et 1 gramme de fibres. Par contre, le chou-fleur n’a que 25 calories, 5 grammes de glucides et 3 grammes de fibres.

« Les consommateurs ont une grande influence, dit le Dr Sylvain Charlebois, directeur du laboratoire analytique agro-alimentaire de l’Université Dalhousie, à Halifax. Ils exercent cette influence et l’étendent sur les médias sociaux. Ils arrivent à l’épicerie avec des connaissances, pas toujours exactes, mais c’est leur décision. »

L’industrie a vite noté l’intérêt pour le chou-fleur. Selon la firme Nielsen, il y a maintenant 36 catégories d’aliments qui contiennent du chou-fleur. Les ventes de ces produits ont augmenté de 71 % en 2018 et les ventes de substituts pour les pâtes et autres glucides, comme le riz de chou-fleur et les nouilles de courgette, ont atteint l’an dernier 47 millions de dollars.

Même Kraft a embarqué avec son fameux macaroni au fromage et on en trouve maintenant une version contenant 60 millilitres de chou-fleur par portion. De nombreuses pizzerias ont au menu la croûte au chou-fleur et plusieurs marques l’offrent aussi dans les supermarchés.

Les géants mondiaux du secteur alimentaire congelé, Bonduelle et Green Giant, ont développé des gammes complètes de produits au chou-fleur.

La vague du sans gluten semble avoir franchi la crête mais la demande du chou-fleur continue d’augmenter. Une excellente option pour les régimes cétogènes, vegan, paléo ou pegan mais sa polyvalence est sa véritable force. Pour les producteurs comme Marcel Mailhot, ce sont là d’excellentes nouvelles.

Read more