Les Hauts Et Les Bas Du Maïs Moderne

Changer l’architecture du maïs pour l’avenir.

Les Hauts Et Les Bas Du Maïs Moderne

Changer l’architecture du maïs pour l’avenir.

Suite au lancement en 1950 du 78 tours de Percy Faith mettant en vedette la chanson Iowa Corn Song, le monde a su que le maïs géant poussait en Iowa. Mais de récents développements pourraient convaincre les producteurs de la zone maïsière qu’ils devraient peut-être échanger leurs ‘droits d’hauteur’ contre les avantages économiques et agronomiques of
ferts par les hybrides plus courts.

Bayer Crop Science a présenté durant la saison de croissance 2019 des parcelles de démonstration d’un maïs de courte stature. Ces hybrides atteignent une hauteur maximale d’environ 2 mètres, soit 1 mètre de moins que les hybrides conventionnels pouvant dépasser 3 mètres. Il fait partie de la recherche de la compagnie pour une stabilité améliorée ; selon les sélectionneurs, la variation de la structure pourrait réduire la verse du pied et des tiges et le détachement en vert.

« Le producteur pense tout d’abord au rendement, affirme Calvin Treat, sélectionneur de maïs et chef de la technologie du maïs chez Bayer. Puis il pense à la stabilité du maïs hybride. Si un hybride produit un grand rendement mais verse avant la récolte, le producteur a alors un problème. »

Devant ce problème, les scientifiques de Bayer ont repensé à Norman Borlaug et à la Révolution verte des années 1960. Il prônait les variétés de blé semi-naines et résistant à la maladie comme façon d’aider à nourrir le monde. « C’est ce qui nous a mis sur la piste du maïs à faible stature, dit M. Treat. Nous travaillons de deux façons pour mettre cette génétique en place. L’une fait appel à la sélection conventionnelle et l’autre à la biotechnologie. »

Plante des contes de fées. De son côté, Jason Karl a écrit le livre Tallest Corn dans lequel il retrace l’évolution du maïs de grande taille depuis son ancêtre Parviglumis teosinte remontant jusqu’à 6000 av. J.-C. « On pourrait se représenter le maïs comme une plante des contes de fées, dit M. Karl. Selon la façon dont les humains ont utilisé les gênes, le maïs peut être extrêmement court ou de taille gigantesque. »

 L’équipement enjambeur peut travailler plus tard en saison dans le maïs court que dans les grands hybrides conventionnels. Cela ouvre des possibilités pour l’application de précision des nutriants et des pesticides.

Il est l’expert des plantes géantes. La tige de 10,6 mètres cultivée sur sa ferme de New York a été certifiée dans le Guinness Book of World Record. Il a depuis utilisé la plus longue saison de croissance de Costa Rica pour cultiver une tige de 14,8 mètres.

Pendant ses études à l’université Cornell, M. Karl s’est penché sur la génétique de la hauteur du maïs, accouplant ses efforts de sélection avec les manipulations environnementales qui favorisent la croissance en hauteur. Son maïs retrace sa génétique au Chiapas 234, une variété tropicale qui augmente ses entrenoeuds dans un environnement lumineux aux longues journées et aux courtes nuit. Comme chercheur indépendant, ses efforts ne visent qu’à approfondir la science de la croissance du maïs. Il simplifie la science de la hauteur du maïs en quelques facteurs critiques : le nombre d’entrenoeuds et la distance entre eux. Son rétrocroisement du Chiapas avec des mutations naturelles comme Leafy—qui ajoute d’autres feuilles et d’autres entrenoeuds—lui a permis
de produire des plantes à environ 100 entrenoeuds. Un hybride conventionnel n’en a environ que deux douzaines. Il manipule la génétique et l’environnement pour modifier la longueur entre ces entrenoeuds.

Nouveau plateau. En écourtant la longueur entre les entrenoeuds, les chercheurs de Bayer veulent développer un hybride permettant le passage d’un équipement enjambeur beaucoup plus tard durant la saison. Cela permettrait des applications plus précises et plus efficaces des nutriants et pesticides. Il serait aussi moins susceptible au vent violent et à la verse. Les chercheurs travaillent aussi à maintenir le rendement des hybrides courts—et à éloigner suffisamment les épis du sol (l’objectif est de 60 cm) pour faciliter la moisson. Les hybrides courts pourraient aussi mener à l’amélioration des rendements, offrant le potentiel de semis en rangs plus étroits et à plus haute densité.

Bayer offre le maïs à faible stature aux producteurs du Mexique pour la saison 2020 ; selon les responsables, il pourrait arriver ici au début de la décennie.

Read more