Mystères du Microbiome

Étude de l’influence des microbes du sol.

Mystères du Microbiome

Étude de l’influence des microbes du sol.

Nate Wall dépose une petite cuillerée de sol de vigne dans un tube de prélèvement. Chaque gramme de sol peut contenir jusqu’à 1 milliard de bactéries, 100 000 actinomycètes, 1 million de champignons et des dizaines de milliers d’autres organismes. Le mélange de ces microbes est probablement différent d’un type de sol à un autre, et d’un sol en santé à un sol qui ne l’est pas. C’est un écosystème qui est aussi vieux que le sol lui-même et que seule la technologie d’aujourd’hui peut espérer comprendre.

Ancien ingénieur, M. Wall se penche sur les détails de la fabrication du vin pour Troon Vineyards de Grants Pass, Oregon. Il veut apprendre ce à quoi ressemblent les microbiomes en santé dans les terres du vignoble, sur les vignes qui y poussent et dans le vin qu’il produit à partir d’eux.

Obsession. « Les vineries sont intéressantes, dit-il. Nulle autre forme d’agriculture ne s’attarde autant aux petites différences que la fabrication du vin. »

Il espère que la compréhension du microbiome de chaque bloc aidera à guider les choix de clones, de variétés et de portegreffe pour planter de nouvelles vignes sur la propriété. Et comme le transfert des nutriants du sol aux racines de la plante est activé par les microbes—qui transforment les molécules vitales pour les amener aux tissus végétaux—il est anxieux d’apprendre comment les populations microbiennes peuvent accroître la fertilité du vignoble.

« Nous prenons des échantillons de pétioles, explique-t-il. Si certains pétioles indiquent une carence de certains nutriants dans le vin mais qu’ils sont présents dans le sol, nous examinons la microbiologie. Il doit manquer quelque chose dans la communauté microbienne qui modère la disponibilité de ces nutriants pour le vin.

Il échantillonne aussi les microbiomes des peaux de raisin pour explorer leur diversité.

Que manque-t-il ? Pour commencer à comprendre ce à quoi ressemble un microbiome de sol sain, il envoie des dizaines d’échantillons à Biome Makers de West Sacramento, Californie. Le profil d’ADN de chacun est établi et ses marques génétiques sont comparées aux empreintes génétiques de plus de 2,2 millions de microbes de la base de données de la compagnie. Les scientifiques ne les ont pas encore tous identifiés et nommés, mais leur présence et leur rapport peuvent être utilisés pour aider à identifier les sols en santé.

Biome Makers travaille avec les fournisseurs d’intrants pour corréler les programmes de fertilisation avec les populations microbiennes particulières, dit le cofondateur, Adrián Ferrero.

Écosystème stable. « La dynamique des populations importe en termes de stabilité de l’écosystème, indique M. Wall. Verrons-nous une progression de nos communautés microbiennes différentes par type de sol, ou y aura-t-il désormais une meilleure population, peu importe le type de sol ?

« Surveiller uniquement la progression devait être intéressant, ajoute-t-il. Nous la voyons dans les données et dans le vin. »

Il s’intéresse à voir l’effet des pratiques biodynamiques que Troon a adoptées sur les microbes du sol. Il note que les sceptiques roulent les yeux sur les pratiques biodynamiques comme enfouir le fumier dans une corne ou bourrer une vessie de fleurs, mais il soupçonne que la science pourrait en soutenir une grande partie puisque ces préparations biodynamiques regorgent de microbes.

« Nous nous intéressons au côté pratique des choses, affirme-t-il. La science arrive au point où nous pouvons prouver que certaines idées farfelues de la biodynamique peuvent vraiment avoir un rôle important. »

En fait, le concept du terroir du vinificateur—le rôle des conditions locales et du sol sur le caractère du vin—peut être influencé beaucoup moins par les minéraux que par les microbes su sol.

« On compare la biodynamique à l’optique du terroir, conclut-il. Je crois que ce que nous faisons est de manipuler la microbiologie. Nous allons découvrir que le terroir est microbiologie. »

 Il espère identifier les microbiomes du sol, apprendre à encourager la croissance des vignes et voir leur influence sur la qualité du vin qu’il produit.

Read more